Un collège à Paris remplace les heures de colle par des corvées de jardinage pour que les punitions aient du sens

Durant tout notre parcours scolaire il y avait bien une chose que l’on pouvait craindre : les punitions et les heures de colle. Recopier 100 fois une phrase, aller au coin, avoir un mot dans son carnet ou rester en colle après les cours ou le mercredi, c’était le façon de gérer les problèmes de discipline.
Mais le collège parisien Pierre Mendès France a décidé depuis plus de 3 ans d’essayer autre chose. Une solution des plus innovantes puisqu’il s’agit de remplacer les punitions par des travaux de jardinage comme l’indique Le Figaro .

Vous pouvez lire aussi  Gaz. Les tarifs vont augmenter de 7,45% au 1er juillet

L’établissement voulait en effet donner plus de sens aux sanctions et faire d’une pierre deux coups. Cela aurait pour effet de lutter contre le décrochage scolaire, de donner aux élèves le goût de la nature mais aussi celui de l’effort.

Cette punition est uniquement appliquée si les parents sont d’accord et en dehors des heures de cours. C’est l’association Veni Verdi qui a mis en place cette initiative sur les 4500 mètres carrés d’espaces verts du collège. Ils ont été transformés en véritable ferme urbaine.
Vous pouvez lire aussi  Que font les gens positifs pour échapper aux énergies négatives ?

Les collégiens peuvent donc aller, avec l’équipe de l’association, apprendre à labourer, planter des légumes, etc. Les corvées sont différentes en fonction de l’élève et de son comportement. La principale adjointe du collège indiquait au Figato que cette solution semblait très efficace puisqu’« au total, une trentaine d’élèves a pu être rattrapée ».
Pour voir la suite, cliquez sur (>) la page suivante

Laisser un commentaire

Send this to a friend